Croisiere Rhin


Souvent qualifiée de « romantique », la croisiere Rhin ne manque pas de charme. Entre les paysages  tourmentés, les châteaux, les vignobles et le fameux rocher de la Lorelei, la croisiere Rhin dispose de tous les ingrédients pour un séjour réussi.



Côté français, la croisiere Rhin prend souvent son départ à Cologne ou à Strasbourg. Dans l'une et l'autre ville, un petit tour par la cathédrale permettra de commencer le séjour sous les meilleurs auspices. Très vite, la croisiere Rhin va ensuite arriver en terre allemande, du côté de Bonn et des Sept Montagnes dont la plus haute, appelée « Drachenfels » (dragon fumant) et rendue menaçante par la brume, a longtemps effrayé les marins.

 

En s'enfonçant en territoire allemand, la croisiere Rhin est l'occasion d'apercevoir de nombreux  châteaux forts. Le premier que l'on croise est le Marksburg, à Braubach et il date du Moyen-Age. Ce château, fort bien conservé, est ensuite suivi d'une ribambelle de donjons et de petits villages pittoresques, puis du fameux rocher de la Lorelei : cette fée des eaux était l'équivalent des sirènes qui attiraient les marins par la grâce de leur voix. A Rûdesheim, la croisiere Rhin fait fréquemment escale, afin que les voyageurs aient l'occasion de visiter le Cabinet de Siegfried, où est présentée une impressionnante collection d'automates.

 

Les amateurs de musée auront encore d'autres occasions de s'émerveiller au cours de leur croisiere Rhin en visitant une reconstitution de l'atelier de Gutenberg, inventeur de l'imprimerie en Europe au 15e siècle, à Mayence. A Spire, la cathédrale s'admire de nuit : mise en valeur par un éclairage savamment agencé, elle est considérée comme un chef-d'œuvre de l'art roman. Enfin, la croisiere Rhin s'achève sur des paysages de forêts profondes qui évoquent les contes de notre enfance.